Posted by: bongoyok | March 7, 2010

QUI SUIS-JE SEIGNEUR?

Qui suis-je Seigneur ?

Pour me tenir devant ta face ?

Qui suis-je seigneur ?

Pour bénéficier de ta grâce ?

Je n’ai mérité

Que la perdition éternelle

Je n’ai pour beauté

Qu’une laideur da vie rebelle.

Mais dans ta bonté

Et ton amour incomparable

Tu m’as racheté

Par un amour  inestimable.

Moi qui gémissais,

Me voici devenu prince.

Moi qui périssais,

Voici, mon salut n’est pas mince.

Seigneur, prends ma vie

Qu’elle soit entièrement à Toi

Je n’ai qu’une envie

Que ta volonté luise en moi !

Prends mon coin privé,

Sois le maître de tout mon être.

Tu es mon rivet

Mon seul conducteur et mon Maître.


Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena,CA: Trinity Press, 2002) p. 28.

Posted by: bongoyok | March 1, 2010

SANS TOI, MA VIE N’A PAS DE SENS

Un matin je me suis levé

Le cœur lourd, le visage triste,

Le cerveau en train de rêver.

Devant moi, j’avais une liste

De soucis et de gros problèmes,

Et personne qui vraiment m’aime.

Dans mon chagrin j’ai décidé

De m’appuyer sur ma sagesse

A la drogue j’ai tout cédé.

Le monde m’a fait des promesses

Qui demeurent des illusions.

Je demeure sans solution.

Ni les faux plaisirs, ni la bière

Ni cette terre et ses attraits

N’ont pu exaucer mes prières.

Jamais je ne l’ai rencontré

Le réel bonheur que je cherche.

Qui voudra le tendre la perche ?

Ah ! enfin j’entends une voix

Qui est différente des autres.

Elle revigore ma foi.

Seigneur ! je ne suis pas apôtre

Mais, pardon, aie pitié de moi

Car cette voix est bien à toi.

Longtemps j’ai connu la misère

Voulant vivre sans Dieu ni loi

Je n’ai connu que vie amère.

Aujourd’hui, mon Dieu et mon Roi

C’est moi qui suis en ta présence ;

Daigne pardonner mes offenses.

Daigne aussi me transformer

Divin Père, change ma vie

Le péché m’a tant déformé.

Seigneur Jésus, ma seule envie

Est de t’avoir pour mon Sauveur

Pour que ma vie ait sa saveur.

Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena, Ca: Trinity Press, 2002) p. 60.

(c) copyright, 2002, Moussa Bongoyok.

Posted by: bongoyok | February 21, 2010

UNISSONS-NOUS

Le Dieu Créateur est le Seigneur.

Et Jésus-Christ est le seul Sauveur.

Seras-tu en paix avec le Père

Quand tu fais la guerre à ton frère ?


C’est vrai que nous sommes différents,

Mais nos veines ont le même sang.

Chrétiens, cessons de nous faire la guerre.

Rejetons les armes de cette ère.


Unissons-nous, donnons-nous la main ;

Demeurons tous sur le droit chemin.

Que l’Esprit du Seigneur nous remplisse,

Que la mission du Christ s’accomplisse.


Livrons le bon combat de la foi.

Que le saint amour soit notre loi ;

Un amour vérité et service,

Un amour bonté et sacrifice.


Au paradis, point de divisions,

Ni d’humaines dénominations.

Vivons notre céleste patrie,

Et l’Eglise sera moins meurtrie.


Extrait de Moussa Bongoyok Joyeux malgré la Crise (Pasadena, CA : Trinity Press, 2002) p. 15

© Copyright, Moussa Bongoyok, 2002.

Posted by: bongoyok | February 15, 2010

J’étais aveugle, mais à présent je vois

J’étais aveugle, mais à présent je vois

J’étais incrédule mais, voici, je crois.

Jésus a guéri ma maladie

L’Esprit a tué ma comédie.

J’étais aveugle mais à présent je vois.

J’étais athée mais à présent j’ai la foi.

Jésus a soigné ma pauvre vue.

Ma vie passée a été revue.

J’étais aveugle, mais à présent je vois

J’étais fou mais, voici, l’amour est ma loi

Mon âme était une poubelle

Mais maintenant ma vie est très belle.

J’étais aveugle, mais à présent je vois,

Par la puissance de Jésus sur la croix.

Mes yeux jadis couverts de poussière

Se réjouissent de voir la lumière.

J’étais aveugle mais à présent je vois

Je vois que c’est l’Eternel seul qui pourvoit

A la restauration éternelle

Et à la demeure paternelle.

Extrait de Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena,CA : Trinity Press, 2002) p. 11.

Posted by: bongoyok | February 7, 2010

EGLISE D’AFRIQUE, LEVE-TOI!

Eglise d’Afrique, lève-toi !

Eglise d’Afrique, monte sur tous les toits

Monte comme un vaillant héros

Qui brave les sommets du Kilimandjaro.

A gorge déployée crie !

Même quand tu n’as pas assez de riz.

Crie que du salut c’est le jour !

Proclame partout la Bonne nouvelle :

Jésus sauve et renouvelle.

Le secret ? en lui il faut croire

Et dans son cœur le recevoir.

Tu n’as certes pas de voitures luxueuses

Mais enfourche tes chevaux même cagneux.

Cours à travers déserts, forêts, savanes et sites montagneux,

A travers les chemins les plus sinueux.

Sur une région ne jette jamais  un regard dédaigneux.

La bataille est grande, pas de place pour les vergogneux.

Eglise d’Afrique, n’écoute pas la voix qui te dis : attends.

Sache qu’il n’attend jamais, lui, Satan.

Idoles, crânes, sorcelleries sont des pièges qu’il tend,

Et d’étranges religions, il y en a tant.

Ne te laisse pas apeurer par les persécutions ;

Tu feras face à d’injustes comparutions

Mais Jésus est le chemin, il faut le prêcher ;

Des âmes sont dans l’eau, il faut les pêcher.

Que l’Asie, l’Europe, l’Océanie et l’Amérique,

Que tous les pays  au-delà de l’atlantique et du pacifique

Sache que notre Dieu est le plus puissant

Et que pour nous sauver Jésus a versé son sang.

Eglise d’Afrique ! Eglise d’Afrique lève-toi !

Fortifie-toi ! Eglise d’Afrique fortifie-toi !

Autour de toi, ce géant qu’est l’islam

Retient captives de nombreuses âmes.

Il en est de même pour l’animisme

Et les nombreuses sectes qui se réclament du christianisme,

Sans oublier les religions orientales

Et la pseudo philosophie occidentale

Qui font que des âmes voyagent,

Comme d’insensés mages,

A travers les âges

Et d’étranges paysages

Vers d’éternels ravages.

Ils se vantent d’être sages

Mais leurs cœurs sont remplis d’orage.

Lève-toi ! Eglise d’Afrique lève-toi !

Fortifie-toi ! Eglise d’Afrique fortifie-toi !

Imite non les défauts, mais le courage des missionnaires.

Nature, maladies, périls, cannibalisme, tout fut enduré

Mais jamais ils ne furent portés démissionnaires.

Grâce à leur sacrifice, à leur sang versé, nous voici éclairés.

Par le Seigneur Jésus-Christ, la lumière du monde ;

Celui qui nous a aimés d’une charité profonde.

Enfant de lumière, où est ta lumière ?

Enfant de la lumière, sors de ta chaumière.

Cours, saute, vole et ne sois pas frivole.

Même sans sou tu peux être bénévole.

Ce travail n’est pas l’apanage d’éminents théologiens

Mais quand tu en trouves, forme-les très bien.

Le peuple de Dieu a besoin d’être édifié

Celui d’Afrique a spécialement besoin d’être édifié pour édifier.

Cependant, ne néglige en rien les évangélistes chirurgiens

Chirurgiens d’âmes angoissées, chagrinées, désespérées

Chirurgiens d’âmes trompées par ce monde et tous ses biens.

Des femmes et des hommes crieront alors par la puissance de l’Esprit : libérés !

Liberté ! Vraie Liberté ! Te voici enfin ô Liberté !

Vérité ! Divine Vérité ! Te voici enfin ô Vérité !

Nous étions perdus dans nos infidélités, nos vanités,

Notre  fausse honnêteté ou même notre sincérité,

Mais en Jésus nous sommes sauvés pour l’éternité,

Une éternité sans souci mais dans le bonheur, la félicité.

Quelle joie ça sera dans le ciel !

Eglise d’Afrique, sanctifie-toi et saute plus haut que l’arc-en-ciel !

Telema ! Slambada ! Londo ! Umu ! Stand-up [1]! Lève-toi !

Extrait de Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena, CA: Trinity Press, 2002) p.54.

(c) copyright by Moussa Bongoyok, 2002.


[1] « Lève-toi » respectivement en lingala, mofa, sango, fulfulde (langue peule) et anglais.

Posted by: bongoyok | January 31, 2010

LA BIBLE

Connaissez-vous le Livre des livres ?

En avez-vous entendu parler ?

Si vous voulez gagner et bien vivre

Laissez la Bible vous contrôler.

Si vous voulez atteindre la cible

De l’existence, du vrai bonheur.

Referez-vous toujours à la Bible

Evitez les livres de malheur.

Elle n’est peut-être pas parée

Comme de nombreux autres écrits ;

Mais l’Ecriture est inspirée

Par la vertu du divin Esprit.

Elle est l’Eternel pain de vie,

Le guide du voyageur perdu,

Qui lutte beaucoup pour la survie,

Mais qui trouve le combat ardu.

Elle décrit la vie éternelle

Jésus-Christ est son thème central

Quiconque veut une vie nouvelle

Peut l’y trouver et vaincre le mal.

Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena , CA : Trinity Press, 2002) p. 20.

Posted by: bongoyok | January 25, 2010

LA VIE CHRETIENNE EST UN COMBAT

La vie chrétienne est un combat

Qui est permanent ici-bas.

Il peut arriver qu’une faille

Nous fasse perdre une bataille.

Mais quand l’Ennemi nous assaille,

Et que notre âme tressaille,

N’oublions pas notre soutien,

Jésus auprès de nous se tient.

Chassons le découragement,

Ignorons tous les jugements

Jésus est là, quelle espérance!

Luttons avec persévérance.

Même si l’enjeu est de taille,

Il faut qu’au loin le doute aille.

Par sa main Jésus nous tiendra,

Dans la foi il nous maintiendra.

Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena, CA: Trinity Press, 2002) p. 24.

Posted by: bongoyok | January 17, 2010

Qui pleurera pour ceux qui n’ont plus de larmes?


Qui pleurera pour ceux qui n’ont plus de larmes

Pour tous ceux qui  périssent au sud du Soudan

Où les hommes sont sourds du langage des armes

Et ne connaissent que des grincements de dents?

Qui pleurera pour ceux  qui n’ont plus de larmes ?

Qui interviendra en faveur des impuissants

Terrorisés par de dramatiques vacarmes

Et très désespérés face au grand bain de sang ?

Qui pleurera pour ceux qui n’ont plus de larmes ?

Qui refusera l’esclavage au Soudan ?

Qui donnera à la compassion son charme

En brûlant ses calculs dans un amour ardent ?

Qui pleurera pour ceux qui n’ont plus de larmes,

Pour tous ceux qui traversent un désert brûlant ?

Leur espérance ne viendra pas des gendarmes.

Leur espérance n’est pas dans un vent violent.

Qui pleurera pour ceux qui n’ont plus de larmes ?

Qui voudra se soucier du sud Soudan ?

Toi chrétien, prête l’oreille à ses alarmes.

Pleure, prie et agis. Ne sois pas nonchalant.

Extrait de Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena,CA:Trinity Press, 2002) p. 34.

Posted by: bongoyok | January 10, 2010

L’ETERNEL EST MON BERGER

L’Eternel est mon Berger.

Il prend garde à ma vie,

Et m’arrache du danger.

En lui mon âme est ravie.

Je n’ai pas peur du futur

Je ne crains pas la tempête.

Ma vie est dans un lieu sûr

Chaque jour je suis en fête.

En lui je suis triomphant.

Il fait agir toute chose

Pour le bien de ses enfants,

A travers épine et rose.

Jésus est à mes côtés.

Son bras puissant me protège,

Et personne ne peut m’ôter,

Cet unique privilège.

L’Eternel est mon Rocher,

Mon appui, ma forteresse.

En lui mon être est caché,

Sa compassion me caresse.

En lui je suis confiant,

Quand l’ouragan se déchaîne,

Menaçant et défiant

Ma résistance humaine.

Même quand le jour est noir,

Ton Ecriture m’éclaire.

Et quand vient l’heure du soir,

La nuit même devient claire.

Extrait de Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena,CA: Trinity Press, 2002) p. 13.

(c) Copyright by Moussa Bongoyok, 2002.

Posted by: bongoyok | January 4, 2010

DEBUT D’UNE NOUVELLE ANNEE

Une année vient de s’écouler

Nous avons vu ta grâce couler

Nous te remercions pour ta grâce

Qui environne toutes les races.

Une année vient de s’écouler

Nous avons vu nos peines rouler.

Tu as essuyé toutes nos larmes

Et tu as écouté nos alarmes.

Une année vient de commencer,

Ton amour vient de nous devancer

C’est pourquoi nous te rendons la gloire

L’honneur, le respect et la victoire.

Une année vient de commencer

Et nous te confions nos pensées

Nos projets et toute notre vie

Pour qu’en toi, elle soit assouvie.

Eternel, écoute ma voix

Tu n’as pas besoin de porte-voix.

Conduis-moi dans toute ta sagesse

Comble-moi toujours de ta largesse.

(c) Copyright by Moussa Bongoyok, 2002.

Posted by: bongoyok | December 27, 2009

J’AI PERDU MON PREMIER AMOUR

Père j’ai égaré mon premier amour.

Et je le regrette en ce jour.

A Toi, j’ai donné toute ma vie.

T’être fidèle est ma seule envie.

Père, je demeure ton enfant.

Je veux aller toujours en avant.

Fais briller sur moi ta sainte  face

Et environne-moi de ta grâce.

Père, il T’a plu de me choisir

Et j’ai dit adieu aux vains loisirs

Je veux vivre dans l’obéissance.

Remplis-moi de ta grande puissance.

Père, Satan redouble d’ardeur.

Jour et nuit, ce funeste rôdeur

Envoie ses mille et unes flèches

Dans le but que ton serviteur pèche.

Mais, Père, le désir de mon cœur

Est d’être du nombre des vainqueurs.

Je te donne mon corps et mon âme

Qu’en moi brûle ta divine flamme !

Dirige-moi vers la sainteté.

Fais-moi vivre la fidélité.

Je ne puis le faire par moi-même

Mais aide-moi Seigneur ! Toi qui m’aimes.

Père, le combat est très ardu

Mais je veux aller vers les perdus.

Accorde-moi davantage de zèle

Et ne permets pas que je chancèle.

Extrait de Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena, CA: Trinity Press, 2002) p. 19.

(c) copyright by Moussa Bongoyok, 2002.

Posted by: bongoyok | December 20, 2009

Viens à Jésus maintenant

Le Seigneur t’offre son salut

Et ce moment t’est dévolu

Dieu veut briser toutes tes chaînes,

Dieu veut briser toute ta haine.

Aujourd’hui tu entends sa voix,

Et aujourd’hui, fais le bon choix.

Hier est bien entré dans l’histoire,

Demain serait promu en gloire,

Aujourd’hui Dieu te lance un appel

Il t’appelle à son saint autel,

Viens au royaume de sa grâce,

Vois, son salut est efficace.

Aujourd’hui tu bouges, tu vis,

Et du lendemain tu te ris.

Sais-tu quand le souffle de vie

Dont tu jouis te sera ravie ?

Viens à ton Seigneur maintenant.

Viens à ton Seigneur humblement,

Redonne-lui toute ton âme

Ainsi que ton parcours infâme.

Reçois maintenant son pardon

Ne refuse pas son grand don

Accepte la vie éternelle

Viens à la maison paternelle.


Extrait de Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena,CA: Trinity Press, 2002) p. 42.

(c) Copyright by Moussa Bongoyok, 2002.

Posted by: bongoyok | December 13, 2009

QUI SUIS-JE POUR M’ELEVER?

Eternel, Dieu Créateur,

A toi seul soit la grandeur.

Ta gloire nous environne.

Magnifique est ta couronne.

Face à ton immensité,

Face à ton éternité,

Je ne suis rien qu’une bille.

Je ne suis qu’une chenille.

Je veux marcher sur la trace

Du Sauveur de toute race,

Jésus-Christ le Roi des rois,

Qui est aussi mort pour moi.

Si le Roi s’est abaissé,

Qui suis-je pour m’élever ?

Tout ce que j’ai n’est que grâce,

Qui suis-je devant ta face ?

Donne-moi l’humilité,

L’amour, la fidélité.

Que, toujours, mon moi décroisse !

Et que le Roi Jésus croisse!

Extrait de Moussa Bongoyok  Joyeux malgré la crise (Pasadena,CA : Trinity Press, 2002) p. 10.

© Copyright , Moussa Bongoyok, 2002

Posted by: bongoyok | December 6, 2009

IL FUT COUCHE DANS UNE CRECHE

Bethlehem ! Ville de Judée

Apprête une belle maison

Car très bientôt seront vidées

Les cellules de ta prison.

Noël ! Noël ! Noël !

Vive Emmanuel !


Bethlehem ! As-tu bien compris ?

Ce qu’ont annoncé les prophètes ?

Ton choix par Dieu n’a pas de prix

Ne peux-tu pas être en fête ?

Noël ! Noël ! Noël

Vive Emmanuel !


Le Messie cherche une place

Mais, hélas ! Il n’en trouve point.

Lui qui est d’une noble race,

Lui qui est le Sauveur et l’Oint.

Noël ! Noël ! Noël !

Vive Emmanuel !


Frêle, parmi les animaux,

Il fut couché dans une crèche,

Celui qui portera nos maux

Couché sur de la paille sèche.

Noël ! Noël ! Noël !

Vive Emmanuel !


O modèle d’humilité

Toi qui renonças à l’aisance

Daigne voir mon infirmité

Et me guérir par ta Puissance.

Noël ! Noël ! Noël !

Vive Emmanuel !


De tout orgueil délivre-moi

Mon cœur est ton hôtellerie

Emmanuel, Tu es mon Roi

Mon cœur est ta chancellerie.

Noël ! Noël ! Noël !

Vive Emmanuel !


Tiré de Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena, CA: Trinity Press, 2002) p. 26.

Posted by: bongoyok | November 30, 2009

JOYEUX MALGRE LA CRISE

La planète terre est mouvement

Et toutes les forêts pleurent leurs arbres.

Nul ne peut consoler le firmament

Qui chante sans cesse des chants macabres.

Mais malgré la gravité de la crise

La joie du chrétien ne sera pas grise

Car le Seigneur revigore sa foi.

Il peut encor dire à la mer : tais-toi !


Le monde en flammes recherche la paix.

Les foyers sont arrosés par les larmes.

La sombre mort ne cesse de frapper.

La vie sur terre a perdu son charme.

Mais la joie du chrétien brise la crise.

Cela n’est nullement une surprise

Car le Seigneur Jésus est Tout Puissant.

Il sait repousser le vent menaçant.


Les accidents d’avion sont nombreux.

Le Sida fait de nombreux malheureux.

Le ciel est déchiré par les missiles

Et la terre par les antimissiles.

Mais le chrétien se réjouit en son âme

Dans cet environnement très infâme.

Jésus lui-même est sa sécurité,

En campagne comme dans la cité.


L’avenir financier est incertain.

Le climat politique est très morose.

La loi favorise le libertin.

Beaucoup de gens souffrent de la névrose.

Mais la joie du chrétien est toujours rose

Parce que son espérance repose

Sur l’Eternel qui peut tout transformer

Et redresser ce qui est déformé.


Extrait de Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena,CA : Trinity Press, 2002) p. 6.

© Copyright 2002 by Moussa Bongoyok.

« Newer Posts - Older Posts »

Categories