Posted by: bongoyok | March 1, 2010

SANS TOI, MA VIE N’A PAS DE SENS

Un matin je me suis levé

Le cœur lourd, le visage triste,

Le cerveau en train de rêver.

Devant moi, j’avais une liste

De soucis et de gros problèmes,

Et personne qui vraiment m’aime.

Dans mon chagrin j’ai décidé

De m’appuyer sur ma sagesse

A la drogue j’ai tout cédé.

Le monde m’a fait des promesses

Qui demeurent des illusions.

Je demeure sans solution.

Ni les faux plaisirs, ni la bière

Ni cette terre et ses attraits

N’ont pu exaucer mes prières.

Jamais je ne l’ai rencontré

Le réel bonheur que je cherche.

Qui voudra le tendre la perche ?

Ah ! enfin j’entends une voix

Qui est différente des autres.

Elle revigore ma foi.

Seigneur ! je ne suis pas apôtre

Mais, pardon, aie pitié de moi

Car cette voix est bien à toi.

Longtemps j’ai connu la misère

Voulant vivre sans Dieu ni loi

Je n’ai connu que vie amère.

Aujourd’hui, mon Dieu et mon Roi

C’est moi qui suis en ta présence ;

Daigne pardonner mes offenses.

Daigne aussi me transformer

Divin Père, change ma vie

Le péché m’a tant déformé.

Seigneur Jésus, ma seule envie

Est de t’avoir pour mon Sauveur

Pour que ma vie ait sa saveur.

Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena, Ca: Trinity Press, 2002) p. 60.

(c) copyright, 2002, Moussa Bongoyok.


Responses

  1. Why users still make use of to read news papers when in this technological globe the whole thing is existing on web?


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: