Posted by: bongoyok | November 1, 2009

CONSEIL D’UN PÈRE À UN FUTUR THEOLOGIEN

Mon fils, te voilà en chemin

Pour apprendre un art divin

Appelé la théologie ;

Mais ce n’est pas de la magie.

Mon fils, j’ai appris que c’est dur.

Ta foi sera au pied du mur.

Mais c’est le Seigneur qui t’y mène

Or, quand il mène, il ramène.

Mon fils, laisse les libéraux.

Ne les prend pas pour des héros.

Ils écrasent la dogmatique

Et déforment l’herméneutique.

Mon fils, garde ton cœur surtout.

Sonde bien ta Bible partout

Que la théologie des hommes

Ne tue pas le divin arôme .

Mon fils, un puissant serviteur

N’est pas forcément un docteur.

Mène une vie respectable,

Une vie sainte et louable.

Mon fils, suis bien ta formation

Suis tous tes cours avec attention.

L’assemblée est plus exigeante

Et sa croissance n’est plus lente.

Mon fils, après avoir appris

Et après avoir tout compris

Trie ce que tu as en tête

Pour que l’Eglise soit en fête.

Tiré de Moussa Bongoyok  Joyeux malgré la crise (Pasadena,CA: Trinity Press, 2002) p.32.


Responses

  1. […] Translation by P. W. Dunn (November 3, 2009) from CONSEIL D’UN PÈRE À UN FUTUR THEOLOGIEN […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: