Posted by: bongoyok | October 14, 2009

Pourquoi suis-je ce que je suis

Je suis une faucille
Mais j’aurais souhaité
Etre une brindille
Qui parce que délaissée
Ne travaille pas tant.
Ah ! si j’étais brindille
Je vaudrais l ‘or qui brille !

Je suis une faucille
Mais ma forme bizarre
Est celle de chenille.
S’il n’était pas trop tard,
J’aurais choisi moi-même
Une forme que j’aime.

Pourquoi suis-je ainsi ?
Pourquoi suis-je ici ?
Pourquoi suis-je rassis ?
Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?
Oh ! Je suis dépassé !
J’en suis vraiment lassé.

Ecoute donc, faucille :
Vois, ta plainte vacille.
Crois-tu être plus sage
Que le Dieu de l’ouvrage ?
Il est le Créateur,
Admire sa grandeur.

O homme, tu n’es rien.
Ecoute-moi très bien :
Qui est plus grand que Dieu
Le Créateur des cieux ?
Ta connaissance est vaine,
Epargne donc ta peine.

Viens plutôt à Jésus ;
Ton cœur sera pourvu
Du seul et vrai bonheur,
De la gloire et des honneurs.
Et toutes tes questions
Auront leurs solutions.
Tiré de Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena, CA: Trinity Press, 2002)
(c) Copyright by Moussa Bongoyok


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: