Posted by: bongoyok | October 5, 2009

Histoire du salut

Le Dieu créateur dans sa sainteté

De son ciel regarde l’humanité

Et se demande : Y a-t-il un seul juste

Dont le péché n’a pas courbé le buste ?

Malheureux de nous car il n’y a personne

Et déjà la trompette de Dieu sonne.

Tous sont privés de la gloire de Dieu

Tous ont péché même les religieux.

Nous avons tous cédé à nos passions

Et méprisé sa grande compassion

Nous choisîmes la désobéissance,

Nous négligeâmes Dieu et sa Puissance.

O hommes ! Nous sommes donc condamnables,

Et bien plus nous sommes tous inexcusables.

Qui enlèvera cette condamnation

En nous délivrant de la corruption ?

Nos bonnes œuvres ne servent à rien.

Nos propres efforts ne servent à rien.

Il faut plus qu’une conduite morale

Il faut plus qu’une âme libérale.

Il faut qu’un vrai homme sans péché meure

Sinon la colère de Dieu demeure.

C’est alors que le Christ vint se donner

En rançon pour nous et nous pardonner.

On l’a crucifié, il a souffert

Adieu condamnation et enfer !

La vie est à la portée de quiconque

Sans aucune condition quelconque.

Seulement il faudra tourner le dos

A Satan et à tous ses lourds fardeaux.

Et croire en Jésus de toute son âme

Peu importe qu’on soit homme ou femme.

Tiré de Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise (Pasadena, CA :Trinity Press, 2002) p. 26.

© Copyright by Moussa Bongoyok, 2002.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: