Posted by: bongoyok | August 3, 2009

Poeme: Ouvre mes yeux

Quand je suis limité par mes visions humaines,
Quand la tourmente du lendemain me malmène,
Quand je redoute le jour autant que le soir,
Seigneur, ouvre mes yeux pour que je puisse voir.

Quand autour de moi je ne vois que des dangers,
Quand sur l’ouragan mes yeux sont figés,
Quand dans la grande mer je menace de choir,
Seigneur ouvre mes yeux pour que je puisse voir.

Quand autour de moi se dressent des barricades,
Quand mes soucis rendent mes sauces fades,
Quand l’existence ne fait que me décevoir,
Seigneur, ouvre mes yeux pour que je puisse voir.

C’est vrai, ô Seigneur que tu es omniprésent !
C’est vrai que ton secours est toujours suffisant.
Entre tes mains je suis donc en sécurité
Et c’est toi seul qui peux guérir ma cécité.

Tiré de Moussa Bongoyok Joyeux malgré la crise


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: