Posted by: bongoyok | July 27, 2009

Eglise d’Afrique, lève-toi !

Eglise d’Afrique, lève-toi !
Eglise d’Afrique, monte sur tous les toits
Monte comme un vaillant héros
Qui brave les sommets du Kilimandjaro.
A gorge déployée crie !
Même quand tu n’as pas assez de riz.
Crie que du salut c’est le jour !
Proclame partout la Bonne nouvelle :
Jésus sauve et renouvelle.
Le secret ? en lui il faut croire
Et dans son cœur le recevoir.
Tu n’as certes pas de voitures luxueuses
Mais enfourche tes chevaux même cagneux.
Cours à travers déserts, forêts, savanes et sites montagneux,
A travers les chemins les plus sinueux.
Sur une région ne jette jamais  un regard dédaigneux.
La bataille est grande, pas de place pour les vergogneux.
Eglise d’Afrique, n’écoute pas la voix qui te dis : attends.
Sache qu’il n’attend jamais, lui, Satan.
Idoles, crânes, sorcelleries sont des pièges qu’il tend,
Et d’étranges religions, il y en a tant.
Ne te laisse pas apeurer par les persécutions ;
Tu feras face à d’injustes comparutions
Mais Jésus est le chemin, il faut le prêcher ;
Des âmes sont dans l’eau, il faut les pêcher.
Que l’Asie, l’Europe, l’Océanie et l’Amérique,
Que tous les pays  au-delà de l’atlantique et du pacifique
Sache que notre Dieu est le plus puissant
Et que pour nous sauver Jésus a versé son sang.
Eglise d’Afrique ! Eglise d’Afrique lève-toi !
Fortifie-toi ! Eglise d’Afrique fortifie-toi !
Autour de toi, le géant de la religion
Retient captives de nombreuses âmes.
Il en est de même pour l’animisme
Et les nombreuses sectes qui se réclament du christianisme,
Sans oublier les religions orientales
Et la pseudo philosophie occidentale
Qui font que des âmes voyagent,
Comme d’insensés mages,
A travers les âges
Et d’étranges paysages
Vers d’éternels ravages.
Ils se vantent d’être sages
Mais leurs cœurs sont remplis d’orage.
Lève-toi ! Eglise d’Afrique lève-toi !
Fortifie-toi ! Eglise d’Afrique fortifie-toi !
Imite non les défauts, mais le courage des missionnaires.
Nature, maladies, périls, cannibalisme, tout fut enduré
Mais jamais ils ne furent portés démissionnaires.
Grâce à leur sacrifice, à leur sang versé, nous voici éclairés.
Par le Seigneur Jésus-Christ, la lumière du monde ;
Celui qui nous a aimés d’une charité profonde.
Enfant de lumière, où est ta lumière ?
Enfant de la lumière, sors de ta chaumière.
Cours, saute, vole et ne sois pas frivole.
Même sans sou tu peux être bénévole.
Ce travail n’est pas l’apanage d’éminents théologiens
Mais quand tu en trouves, forme-les très bien.
Le peuple de Dieu a besoin d’être édifié
Celui d’Afrique a spécialement besoin d’être édifié pour édifier.
Cependant, ne néglige en rien les évangélistes chirurgiens
Chirurgiens d’âmes angoissées, chagrinées, désespérées
Chirurgiens d’âmes trompées par ce monde et tous ses biens.
Des femmes et des hommes crieront alors par la puissance de l’Esprit : libérés !
Liberté ! Vraie Liberté ! Te voici enfin ô Liberté !
Vérité ! Divine Vérité ! Te voici enfin ô Vérité !
Nous étions perdus dans nos infidélités, nos vanités,
Notre  fausse honnêteté ou même notre sincérité,
Mais en Jésus nous sommes sauvés pour l’éternité,
Une éternité sans souci mais dans le bonheur, la félicité.
Quelle joie ça sera dans le ciel !
Eglise d’Afrique, sanctifie-toi et saute plus haut que l’arc-en-ciel !
Telema ! Slambada ! Londo ! Umu ! Stand-up  ! Lève-toi !

Moussa Bongoyok in Joyeux malgré la crise


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: